SULM – Schweizerische Union für Labormedizin | Union Suisse de Médecine de Laboratoire | Swiss Union of Laboratory Medicine

  • header_content-f1.jpg
  • header_content-f2.jpg
  • header_content-f3.jpg
  • header_content-f4.jpg
  • header_content-f5.jpg

L’USML – un large faîte pour le monde en petit +

L’Union Suisse de Médecine de Laboratoire (USML) s’engage en faveur d’une médecine de laboratoire efficiente, efficace et orientée vers les patients. En tant qu’organisation faîtière, elle représente des sociétés de discipline et des organisations du domaine de la santé et de l’industrie diagnostique, ainsi que des organisations gouvernementales et administratives.

^up

Diversité de la médecine de laboratoire +

Les prestations de la médecine de laboratoire profitent aux cabinets médicaux, aux pharmacies, aux hôpitaux et aux laboratoires privés. La médecine de laboratoire se subdivise en huit domaines, elle compte 20 sociétés de discipline et emploie environ 10'000 personnes à temps plein.

^up

Engagement unifié +

Ce vaste spectre d’activités est uni au sein de l’USML. Cette dernière s’engage notamment dans l’assurance qualité, le domaine tarifaire, la formation postgraduée et les relations publiques.

^up


> USML-Newsletter-Enregistrement


..Lire la pipette en ligne comme e-paper

pipette 03/2018: Diagnostik in der Schwangerschaft | Diagnostic en cours de grossesse

Diagnostik in der Schwangerschaft | Diagnostic en cours de grossesse
La grossesse est une période particulière et inoubliable dans la vie d’une femme et de son entourage. Les modifications du corps de la femme enceinte, une prise en charge médicale adaptée et également les attentes en matière de conseils durant cette période constituent un défi particulier pour le laboratoire de diagnostic et le clinicien… > plus

Hämatologische Veränderungen in der Schwangerschaft | Modifications hématologiques durant la grossesse
Pendant la grossesse, la formule sanguine connaît des modifications physiologiques significatives qui, la plupart du temps, ne sont pas prises en considération dans les valeurs de référence retenues. Ceci concerne les trois lignées cellulaires avec une baisse de la concentration en hémoglobine (jusqu’à 105 G/l au cours du 2e trimestre), une diminution de la numération des plaquettes (jusqu’à 100 G/l le plus souvent sans caractère pathologique) et une augmentation des granulocytes neutrophiles (leucocytes jusqu’à 16,0 G/l au cours du 2e et du 3e trimestre, jusqu’à 25,0 G/l pendant l’accouchement). En l’absence de signes cliniques, ces modifications des résultats de laboratoire ne nécessitent pas d’investigations complémentaires, mais il convient de les différencier des pathologies cliniques sérieuses pendant la grossesse. Il convient d’être particulièrement vigilant en cas de thrombocytopénie récemment apparue. Le diagnostic ou la suspicion de prééclampsie avec ou sans HELLP syndrome ni ITP doit ici être évoqué et distingué d’une thrombocytopénie liée à la grossesse peu significative sur le plan clinique. De la même manière, il faut distinguer l’anémie ferriprive très courante durant la grossesse, et souvent symptomatique, de la baisse physiologique de la concentration en hémoglobine. > plus

Microbes et grossesse: lesquels rechercher quand, comment et pourquoi? | Mikroorganismen und Schwangerschaft: Welche sollten wann, wie und warum untersucht werden?
L’importance des microbes dans le développement de certaines foetopathies et malformations est bien connue et nécessite des conseils aux femmes enceintes pour prévenir en cours de grossesse ces différentes infections et, le cas échéant, l’implémentation de diagnostics et thérapies spécifiques et d’un suivi du nouveau-né. Par ailleurs, bien que moins connus, de nombreux microbes sont impliqués dans d’autres événements indésirables survenant en cours de grossesse dont la fausse couche ou l’accouchement prématuré. Cependant, dans ce deuxième cas de figure, malgré la haute fréquence d’évidences histologiques de chorioamnionite, un agent étiologique n’est que rarement documenté. Ceci s’explique principalement par le fait que les agents en cause dans ces infections placentaires per partum restent méconnus et ne sont que rarement recherchés. Dans cet article, nous allons tout d’abord décrire brièvement les agents principaux de foetopathie, puis décriront les microbes connus comme agents de fausses couches et d’accouchements prématurés… > plus

Risikoassessment in der Frühschwangerschaft | Evaluation des risques en début de grossesse
Le test du premier trimestre (TPT) fait partie des examens de routine au cours du premier trimestre de grossesse. Il sert à déterminer les risques de survenue d’une trisomie 21, 18 ou 13. Un algorithme permet de déterminer le risque individuel de la femme enceinte à partir de l’âge de la mère, des marqueurs biochimiques PAPP-A et ß-HCG et de la clarté nucale foetale mesurée par ultrasons. Le TPT est effectué quasiment sur l’ensemble des femmes enceintes. Si le risque combiné est supérieur à 1/1000, le TPNI (test prénatal non invasif) est également remboursé par les caisses-maladie. Lors de cet examen, l’ADN foetal qui baigne dans le sang de la mère subit un test concernant ces mêmes risques de trisomie avec des méthodes de génétique moléculaire avec utilisation de la bio-informatique. Plus la part d’ADN foetal est importante, plus le test est sûr. > plus

Abortdiagnostik | Diagnostic en matière d’avortement
Les causes d’un avortement de grossesse sont multiples et varient en fonction du trimestre. Un examen histopathologique du placenta et du foetus ou de l’embryon fournit des informations importantes sur la cause de l’avortement et, le cas échéant, sur la prévention de celui-ci. L’étude génétique de l’avortement joue un rôle central dans l’évaluation des risques de récidive et pour les conseils à apporter à la famille en matière génétique, précisément en cas de fausse couche prématurée ou de malformation foetale. La prise en charge des patientes et le diagnostic complexe peuvent être garantis de manière optimale dans des centres interdisciplinaires qualifiés. > plus

Reproduktionsmedizin und genetische Diagnostik | Médecine de reproduction et diagnostic génétique
La naissance du premier bébé par fécondation in vitro (FIV) il y a tout juste 40 ans (1978) a révolutionné les possibilités de traitement du désir d’enfant. La technique dite du diagnostic préimplatatoire (DPI) de l’embryon a été mise au point en 1990 en Grande-Bretagne; depuis lors elle s’est répandue dans le monde entier. Grâce à la FIV, il a été possible de féconder avec du sperme des ovocytes en dehors du corps de la femme et d’observer les premiers jours du développement embryonnaire. Grâce au transfert d’un seul embryon bien développé au stade du blastocyste au 5e jour de son développement (elective Single Embryo Transfer, eSET), on a pu obtenir une réduction importante des grossesses multiples (d’environ 20% à 30% à moins de 5%). Grâce aux possibilités de l’eSET et également, dans certains cas ciblés, au diagnostic préimplatatoire (avant l’existence d’une grossesse), il en résulte une amélioration importante du traitement des couples au désir d’enfant inassouvi ou encore des maladies incurables d’origine génétique. Toutes ces possibilités existent en Suisse également depuis le 1er septembre 2017, date d’entrée en vigueur de la modification de la loi suisse sur la procréation médicalement assistée. > plus

Merci Michel !
Toutefois pas d’inquiétude – ceux qui connaissent Michel Rossier le savent: il a également veillé à ce que la Romandie continue a être bien représentée dans la commission de rédaction. Avec Veronique Viette de l’ADMED Laboratoires Analyses et Diagnostics Médicaux de La Chaux-de-Fonds et le professeur Gilbert Greub, chef de service et directeur de l'institut de microbiologie, médecin chef des laboratoires de microbiologie diagnostique à l’institut de microbiologie de l'université de Lausanne, ce sont deux dignes successeurs qui siègent au sein de la rédaction. > plus

Congrès annuel de la Société Suisse de Microbiologie (SSM) 2018
La Société Suisse de Microbiologie aura son assemblée annuelle à Lausanne du 28 au 30 août 2018. Ce congrès coorganisé par Stefan Kunz et Gilbert Greub sera une opportunité unique d’échanger entre collègues microbiologistes et d’apprendre sur les nouvelles technologies permettant de détecter et/ou d’identifier des microbes et sur les nouvelles découvertes permettant de mieux comprendre la biologie et l’évolution, ainsi que l’impact des micro-organismes sur la biosphère et sur la santé. > plus

Agenda

22.06.2018, 20:00, Kaliningrad: Serbien - Schweiz - Biervorrat aufgefüllt? Spiel > mehr

pipette

pipette 03/2018: Diagnostik in der Schwangerschaft | Diagnostic en cours de grossesse

Aktuelle Ausgabe als E-Paper lesen

Jobs

13.04.2018: Laborspezialist/in FAMH, 100%